Posts

Une main tient une tablette avec des listes d'événements, tandis qu'une autre remue un bol de pouding sur une assiette contenant des craquelins. « Aidez les publics à trouver facilement vos événements » est écrit en dessous, à côté du logo Artsdata.

Le dépôt des demandes est maintenant ouvert à la 4e édition annuelle du Programme de découvrabilité numérique.

Entre l’été 2024 et l’hiver 2025, vous aurez l’opportunité de travailler en tête-à-tête avec l’équipe Artsdata. Ensemble, nous allons trouver des solutions pour augmenter la découvrabilité de votre organisme, en nous concentrant sur vos :

  • Pages d’événements (c.à.d. les pages décrivant les spectacles vivants à venir) ;
  • Biographies d’artistes (c.à.d. les pages décrivant les interprètes que vous présentez ou représentez) ; et/ou
  • Éléments Wikidata (c.à.d. les entrées décrivant votre organisme, votre/vos lieu(x), votre/vos festival(s), et/ou vos artistes).

De cette façon, tant les spectateurs locaux que les touristes pourront aisément trouver vos contenus par le biais des moteurs de recherche (ex : Google, Bing), les systèmes de recommandation (ex : Siri, Alexa) et les calendriers culturels utilisant le graphe de connaissance Artsdata !

Pré-requis

Afin de participer à la cohorte 2024-2025 du Programme de découvrabilité numérique, vous devrez :

  1. Être un organisme artistique; soit un organisme diffuseur, une compagnie artistique, un.e agent.e/gérant.e, ou un organisme de service aux arts.
  2. Avoir un site Web où vous publiez des pages d’événements et/ou biographies d’artistes vous-même.
  3. **Préférablement** Avoir accès à un.e développeur/développeuse Web.
  4. Posséder un niveau minimal de maturité numérique.
  5. Assigner un.e membre du personnel dédié.e au projet qui deviendra votre « responsable de découvrabilité » . Cette personne agira à titre de principal.e participant.e à la cohorte et de personne ressource pendant toute la durée du programme.

Frais

La valeur estimée pour ce type de diagnostic personnalisé du site Web est de 2 500 $. Cependant, le Programme de découvrabilité numérique est gratuit pour les membres de CAPACOA.

Les non-membres dont la demande est acceptée auront le choix entre deux options :

  1. Soumettre un frais d’inscription de 250 $ pour participer seulement au programme 

OU

  1. Adhérer à CAPACOA au tarif d’accueil de 250 $ et profiter de nos autres services complémentaires et des avantages réservés aux membres (en savoir plus).

Prenez note que les membres actuel.les de CAPACOA seront prioritaires dans le processus de sélection.

Comment ça fonctionne

Si votre demande est acceptée, vous aurez une rencontre préliminaire avec une agente de découvrabilité numérique: soit Émilie Frenette (si votre organisme est basé au Québec) ou Dessa Hayes (si votre organisme est basé dans le reste du Canada). Si vous avez des pages d’événements à venir sur votre site Web, il peut vous être demandé de compléter un test d’autodiagnostic avant la rencontre.

Après avoir discuté du niveau actuel de la découvrabilité de vos événements et/ou artistes (axé sur les données structurées) et des solutions possibles afin de l’augmenter, vous recevrez un document de diagnostic préliminaire que vous pourrez présenter à votre développeur ou développeuse Web. Vous aurez également la possibilité de programmer des rencontres additionnelles afin de discuter d’autres aspects de la découvrabilité (y compris le référencement de vos pages Webs et/ou votre présence dans Wikidata) et pour assurer le suivi de tous changements apportés à vos pages Web.

Critères de sélection

Les participants à la cohorte seront intégré.es au programme de façon progressive, un.e à la fois. Par conséquent, ils/elles seront sélectionné.es principalement sur la base du premier.e arrivé.e, premier.e servi.e. S’ils/elles sont sélectionné.es, les participants peuvent commencer leur formation initiale avant la date limite pour le dépôt des demandes.

Les participants qui ne sont pas sélectionné.es dans cette cohorte auront l’occasion de soumettre une nouvelle demande pour une cohorte à venir.

Apprenez-en plus et déposez votre demande

Vous souhaitez en savoir plus à propos du Programme de découvrabilité numérique ? Consultez la page du programme ou téléchargez le document de l’Invitation à participer.

Êtes-vous prêt.e à déposer votre demande ? Remplissez ce formulaire Google.

Date limite : le mercredi 31 juillet


À propos du projet Artsdata

Entre 2018 et 2023, l’initiative Un avenir numérique lié a déployé plusieurs activités de recherche, de prototypage et de littératie numérique afin de favoriser la découvrabilité, la collaboration et la transformation numérique dans les arts de la scène. Depuis 2023, l’initiative Un avenir numérique lié cède progressivement la place au projet Artsdata et l’écosystème de données ouvertes liées pour les arts de la scène. Comme son nom l’indique, le projet Artsdata poursuit la même vision d’un écosystème au sein duquel de nombreux collaborateurs facilitent la libre circulation des données sur les arts de la scène.  

Ce projet bénéficie du soutien du Gouvernement du Canada et du Conseil des arts du Canada.

Government of Canada and Canada Council for the Arts logos side by side
Carte du nord du Canada avec diverses icônes, telles que « maison », « mallette » et « cœur », au-dessus de différentes villes et régions.

Le projet de loi C-11 a fait couler beaucoup d’encre depuis son adoption par le Parlement et sa promulgation au printemps dernier. La Loi sur la diffusion continue en ligne promet d’améliorer la découvrabilité des créateurs de contenu canadiens sur des plateformes comme YouTube, Spotify et Netflix. Mais pour que les nouveaux algorithmes de ces plateformes recommandent des contenus canadiens, il faut qu’ils sachent quels créateurs sont, en fait, canadiens. C’est alors qu’entrent en jeu les métadonnées de provenance.

Read more

Le plus souvent, les amateurs d’art de tous âges découvrent de nouveaux artistes, spectacles et festivals grâce à un appareil numérique. Surtout, que ce soit lorsqu’ils recherchent des « événements à proximité » sur Google ou qu’ils demandent à Alexa de trouver une liste de lecture adaptée à leur humeur, ils ont de plus en plus tendance à s’en tenir uniquement à ce que leur appareil (et l’algorithme qui le sous-tend) leur recommande.

Read more

L’initiative Un avenir numérique lié (IANL), telle que nous l’avons connue jusqu’à présent, cède la place à un nouveau projet passionnant, grâce au financement du Conseil des Arts du Canada, et le Fonds du Canada pour l’investissement en culture et le Fonds de relance des services communautaires par le gouvernement du Canada. Un projet qui continuera à améliorer la découvrabilité des arts de la scène, tout en élargissant et en renforçant la communauté qui entoure le graphe de connaissances Artsdata. Nous l’appelons L’écosystème Artsdata de données ouvertes liées.

Read more
Une main tient un smartphone à l'horizontale, affichant les résultats de recherche Google pour « Events near me today ». Une flèche pointe vers les résultats, avec l'invitation à « Augmentez votre présence numérique pour que les publics puissent facilement trouver votre organisme (et vos événements) ».

Appel à tous les organismes des arts de la scène ! Vous êtes cordialement invité.es à participer à la nouvelle édition du programme de découvrabilité numérique, dans le cadre de l’initiative Un avenir numérique lié (IANL) et en soutien au projet Artsdata.

Read more
Tablette montrant un graphique du nombre et des sources d'événements dans Artsdata, à côté du logo IANL et du « Rapport annuel 2022-2023" ». En arrière-plan, il y a des formes de diamant reliées entre elles.

L’initiative Un avenir numérique lié a été lancée en 2018 afin de favoriser la découvrabilité du spectacle. Après un peu plus de quatre années, est-ce que l’enjeu de la découvrabilité du spectacle demeure tout aussi crucial ? Ou est-ce que l’Intelligence Artificielle, qui « apprend » très rapidement, a résolu ce problème pour nous ?

Read more

Les moteurs de recherche et autres technologies de découverte ne sont pas actuellement en mesure de trouver, de lire ou de traiter une grande partie de l’information sur les entités, c’est-à-dire les artistes, metteurs et metteuses en scène, concepteurs et conceptrices, chorégraphes, organismes, lieux et événements du secteur canadien des arts de la scène parce que cette information n’est pas correctement formatée. Le résultat : elle est la plupart du temps ignorée ou sous-utilisée. 

L’initiative Un Avenir numérique lié (ANL) a été mise sur pied pour faciliter la recherche d’informations sur les arts vivants et favoriser l’établissement de meilleures connexions entre les travailleurs et travailleuses du secteur des arts vivants et le public à l’ère du numérique. L’un des moyens d’y parvenir est de convertir des informations déjà disponibles publiquement en données réutilisables et accessibles dans des bases de données ouvertes, telles que Wikidata et le graphe de connaissances Artsdata.

Bien que l’initiative ANL ait pris la direction de ces travaux, il faudra que de nombreux leaders du secteur des arts de la scène au Canada contribuent des informations pour que cette vision devienne réalité.

Read more
Quatre personnes forment un demi-cercle sur la scène, sourient et tiennent une série de cerceaux dans leurs bras tendus.

Il y a deux ans, l’Indigenous Performing Arts Alliance (IPAA) et l’Association canadienne des organismes artistiques (CAPACOA) ont entrepris un projet inhabituel. Constatant la rareté des informations sur les artistes autochtones dans les bases de données ouvertes, les deux associations ont vu une lacune qu’il fallait combler.

Read more
Tanya Tagaq sur scène. Ell porte une robe rouge luisante et une longue boucle d'oreille.

Pourquoi Wikimédia Commons est une opportunité pour la découvrabilité des arts vivants?

Lors d’un précédent billet qui pointait les jalons indispensables à la prise en main d’une présence numérique productive pour le milieu des arts vivants, nous mettions en avant comme une des très bonnes pratiques le partage d’images dans la médiathèque Wikimédia Commons, projet frère de Wikipédia et Wikidata, sous licence libre Creative Commons.

Cette pratique mérite que nous nous y arrêtions car même si elle peut paraître complexe ou déconcertante, elle est surtout un moyen extraordinaire de bénéficier des biais positifs des moteurs de recherches.

Nous vous proposons une réflexion en trois volets.

Read more
L'auteure-compositeure-interprète autochtone iskwē chante sur une petite scène en compagnie de trois musiciens.

« Comment pourrait-on trouver plus facilement en ligne les œuvres des praticiens et praticiennes des arts et cultures autochtones ? » Il y a beaucoup de réponses possibles à cette question et elles sont toutes tributaires d’une question plus fondamentale : Qui sont les praticiens et praticiennes des arts et cultures autochtones ? Autrement et plus précisément dit, comment peut-on décrire correctement et respectueusement ces praticiens et praticiennes comme étant autochtones ?

Read more